Les Hespérides #2



Regarder / écouter :

  • Le duo des fleurs, pardon mais quelle petite merveille. Pour moi c’est un des plus beaux duo qui soit en musique classique, d’une grâce et d’une beauté incommensurable. Je l’écoute régulièrement depuis des années, je n’arrive pas à m’en lasser. Et puis quand on connait les paroles…
  • Discovering devi, une claque visuelle, sensorielle. On en parle de la 9:45 minute ? La transe, la capacité de raconter une histoire,  la puissance de sa danse.
  • 28 minutes de la vie d’une femme qui a voué la sienne à Dieu, en ermite, mais pas sans son petit cognac. Des récits comme ça je pourrai en écouter chaque jour.
  • Un long entretien de François Cheng, originellement sur France Culture mais qui a été supprimé (heureusement quelqu’un l’a mis sur YT, 5 vidéos en tout). Que dire, si ce n’est que j’ai un immense respect pour ce monsieur, et quelle histoire fut sa vie…
  • Mugen Woong, une découverte de cet été dont la fraicheur fut bienvenue. Il y a des gens avec trois fois rien qui vous font des trucs de ouf. C’est beau, méditatif et du plus bel effet. On s’est jurés avec mon compagnon de s’y mettre un jour, to be continued.
  • Je suis sûre que comme moi vous vous demandiez depuis longtemps quelles musiques ont les portables de la zone du Sahara.
  • Toutes, littéralement toutes les musiques existantes.
  • En manque de nouveautés ? Music map t’aide à trouver toutes les ressemblances à partir d’un groupe ou d’un type de musique que tu rentres dans la barre de recherche. Franchement mieux que les soit disant matching de Spotify (ou alors j’ai vraiment pas de chance).
  • The database des musiques alternatives d’Afrique et d’Asie. 

Art :

  • Under Monet’s pond est une série de photographies de nénuphars vus de dessous. Je trouve ça d’une élégance folle et les couleurs rappellent très bien les œuvres du peintre.
  • On parle généralement peu des femmes photographes, en voici une, Lady Clementina Hawarden. Cette vicomtesse du 19ème siècle produisit pas moins de 800 photos, ce qui est énorme pour l’époque. Elle fut acclamée par ses pairs et admise dans la très posh Photographic Society of London. Principalement composée de portraits de ses filles mises en scène on suppose qu’il existe une seule photo d’elle à moins que ce ne soit sa sœur, le mystère restera à jamais clos.
  • On en rêvait, la BNF l’a fait, cette page web entièrement dédiée aux femmes de lettres. De quoi rendre son navigateur fou en ouvrant 50 onglets.
  • Aesthetic wiki est… comment dire… un gouffre sans fond de toutes les esthétiques existantes en ligne et hors ligne. Autant dire que vous en avez pour des jours, des semaines, des mois. 

Miscellaneous:

  • Ce superbe mot suédois, très à propos avec le blog ❤
  • Si tu veux te faire troller un peu à l’aide d’un poème qui ne mâchera pas ses mots sur ta personne, rentre toutes les informations de ta naissance ici.

Les Hespérides #1

En créant Noctulescente j’avais dans l’idée de proposer une newsletter mensuelle s’appelant Les Hespérides ; elle aurait regroupé mes coups de cœur du mois ainsi que d’autres petits ajouts de temps en temps. Finalement après réflexion et quelques soucis techniques je me suis dis qu’il serait mieux de ne pas trop m’éparpiller et que je pouvais aisément l’inclure ici, sans cependant m’astreindre absolument à la publication chaque mois.

Voici la toute première, je n’ai gardé aucun motif récurent (sauf la citation) donc elles seront toutes assez hétérogènes.
Avec le temps, la mise en forme sera plus agréable et il y aura bien bien plus de liens !

. . . 

1. J’ai adoré écouter le récit de ces quelques personnes interrogées sur leur moment d’éblouissement. Je pense que 2h n’aurait pas été de trop tant c’était passionnant. Maintenant j’ai envie de poser cette question aux gens dans une conversation !

 

 

2. Les incroyables photos d’Anne Brinman, elles me hantent depuis que je les ai vues. Le grain si particulier, leur teinte, le travail sur les lignes, une poésie folle se dégage de ses clichés que l’on croirait sortis de rêves. Ils font parti de l’esthétisme qui me touche le plus.

J’ai également développé une crise aigue d’adoration pour les photos de femmes nues dans l’eau, tant qu’il faudrait que j’en fasse un article à lui seul rempli de ces merveilles.

 

 

 

 

 3. Les ouvrages que j’ai furieusement envie d’avoir – et donc vous dans quelques secondes :

D’Alep à Paris
Correspondances entre Rolland et Zweig
Le Maître et Marguerite
Pour une écologie de l’attention
Les pouvoirs de l’enchantement
Et vous, comment vivrez-vous ?
Hildegarde
La grâce des rois

 

4. Ce poème que je relis si souvent en ce moment…

https://nuit-lucifere.tumblr.com/post/653492347837022208/je-voudrais-une-fois-encore-avant-que-mon

 

5. 

Le dernier album d’IU m’a grandement aidé à traverser fin mai / début juin où j’ai soudainement eu un gros spleen, il est super frais, les arrangements toujours aussi bons, arrivé à point nommé pour le printemps.
La marche des Turcs reste un de mes morceaux de musique classique favoris dans le genre rythmé. Il y a ce truc magique qui donne l’impulsion.
– En parlant de cette marche, je l’ai découverte grâce à son remix sur l’excellente (mais trop courte !) OST de Saycet pour la série française La Révolution.
La nouvelle vidéo ambiance de The guild of Ambience, qui reste probablement ma chaine favorite sur YT quand j’ai besoin de focus.
L’excellente série Kipo sur Netflix, un petit bijoux de dessins animé que j’ai regardé en entier avec mon fils, on a vraiment adoré, c’est original, les dialogues ne sont pas trop niais (c’est quelque chose qui m’exaspère vraiment dans les productions jeunesses), pas trop clichés, de belles valeurs de portées et gros big up à l’OST qui déboite.
– Du coup j’enchaine sur Hilda, toujours sur Netflix, qu’on a beaucoup aimé aussi. Visuel vraiment beau, c’est drôle, fin, poétique, bref foncez.